Planifié depuis cinq mois, un projet d’envergure visant à livrer 3 750 tonnes de nourriture aux plus démunis de Kolkata a débuté mi-janvier et est coordonné par Calcutta Rescue.

en attente de la distribution alimentaire devant la clinique de Talapark – Photo: CRK

Le projet Arpan, une initiative sociale de Citibank en collaboration avec Give India, a été conçu pour s’attaquer au problème de l’insécurité alimentaire dans les communautés du pays. Calcutta Rescue, en collaboration avec les partenaires de Give India, permettra de fournir des rations alimentaires sèches à 75.000 foyers issus de communautés à faibles revenus de Kolkata. Plus de 300.000 personnes vivant dans 50 des quartiers les plus pauvres de la ville en bénéficieront.

Calcutta Rescue dispose de 40 ans d’expérience dans la mise en œuvre de programmes de qualité et à faible coût dans les bidonvilles de Kolkata. Comme Calcutta Rescue est une petite ONG qui mène déjà de nombreux projets, dont son propre programme alimentaire Covid pour 20 000 personnes, l’organisation a d’abord hésité à prendre en charge la coordination de l’ensemble du projet à Kolkata. Mais le directeur de CALCUTTA RESCUE, Jaydeep Chakraborty, a réussi à convaincre un certain nombre de partenaires de mettre en œuvre le projet, dont Jungle Crows, une ONG qui travaille en étroite collaboration avec Calcutta Rescue et qui mettra en œuvre le projet dans les bidonvilles où Calcutta Rescue n’intervient pas.

Les colis alimentaires sont portés à domicile – Photo: CRK

Il a fallu plusieurs mois pour mettre au point le système de livraison, organiser le transport et l’entreposage et enregistrer les 75 000 foyers qui bénéficieront du programme afin de s’assurer que la bonne quantité de nourriture soit distribuée aux bonnes personnes. Les élèves du secondaire des écoles de Calcutta Rescue ont été formés à la saisie des données nécessaires via une application numérique et ont ensuite été payés pour se rendre dans les bidonvilles et parler à chaque ménage.

Livraison de colis alimentaires à vélo dans les bidonvilles – Photo: CRK

L’arrivée d’Omicron au début de l’année a entraîné un report du lancement, ce qui signifiait qu’il fallait développer de nouvelles méthodes de distribution qui soient sûres à une époque où les infections par Covid étaient élevées.

Jaydeep explique à quel point il a été frustrant de ne pas pouvoir commencer la distribution de nourriture comme prévu après la fin de l’année, mais pour les bénéficiaires, l’attente en valait la peine : chaque foyer a reçu 50 kg de nourriture, soit assez pour nourrir une famille de cinq personnes pendant huit semaines. « Je suis soulagé et heureux que nous soyons maintenant dans la phase d’exécution du projet Arpan. Ce projet permettra de soulager temporairement les problèmes d’insécurité alimentaire et de malnutrition causés par la perte des moyens de subsistance et de rendre le revenu familial limité disponible pour d’autres besoins vitaux. Je suis également très satisfait de l’utilisation des outils numériques pour améliorer la transparence et l’efficacité de la mise en œuvre du programme ».

Une application qui veille à ce que chaque personne recevant un colis d’aide soit soigneusement enregistrée. – Photo: CRK
Back to Top